CJUE : peut-on choisir sa monnaie d'indemnisation en cas de retard de vol ?

Consommation
Outils
TAILLE DU TEXTE

Un passager dont le vol a été annulé ou a subi un retard important peut exiger le paiement de l’indemnisation dans la monnaie nationale du lieu de sa résidence.

Dans le cadre d'un litige portant sur le rejet de la demande d'indemnisation d'un passager aérien dont le vol a subi un important retard, une juridiction polonaise a décidé de saisir la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) par la voie préjudicielle.Elle cherchait à savoir si un passager peut demander le paiement du montant de l’indemnisation visée dans le règlement n° 261/2004 dans la monnaie nationale ayant cours légal au lieu de sa résidence, de telle sorte que ce règlement s’oppose à une réglementation ou à une pratique jurisprudentielle d’un Etat membre prévoyant que la demande formée à cet effet par un tel passager ou (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.