Engagements de la caution : pas de prise en compte des cautionnements antérieurs annulés

Sûretés
Outils
TAILLE DU TEXTE

Concernant l’appréciation de la disproportion des engagements de la caution personne physique, les cautionnements antérieurs qui ont été annulés n'ont pas à être pris en compte. 

M. Y. s'est rendu caution de tous les engagements de la société E. envers la banque T. à concurrence d'un certain montant. Par un acte, il s'est également rendu caution d'un prêt consenti par la banque à la société E. Cette dernière ayant été mise en liquidation judiciaire, la banque a assigné la caution en exécution de ses engagements. Par un arrêt du 26 janvier 2016, la cour d’appel de Poitiers a rejeté la demande de M. X. tendant à voir juger le cautionnement disproportionné. Les juges du fond ont apprécié le caractère disproportionné de l'engagement de caution souscrit par M. Y. au jour de sa conclusion au (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne
Ténors du Droit : Juliette Mel et Nicole Belloubet s'expriment à propos de l'ouvrage Femmes de loi

Aguera Avocats, Lauréat du Palmarès du Droit Lyon 2021 :