Paradis fiscaux : l'UE met à jour sa liste noire

Affaires internationales
Outils
TAILLE DU TEXTE

Les Îles Caïmans, les Palaos, le Panama et les Seychelles ont été ajoutés à la liste de l'Union européenne des juridictions fiscales non coopératives.

Le 18 février 2020, les ministres des Finances de l'Union européenne ont mis à jour la liste de l'UE des juridictions fiscales non coopératives. Quatre pays ou territoires ont été ajoutés à la liste des juridictions fiscales non coopératives, ceux-ci n'ayant pas respecté les normes requises dans le délai imparti : les Îles Caïmans, les Palaos, le Panama et les Seychelles.Ils rejoignent les huit juridictions qui figuraient déjà sur la liste et continuent à ne pas respecter les normes : les Samoa américaines, les Fidji, Guam, le Samoa, Oman, Trinité-et-Tobago, le Vanuatu et les Îles Vierges américaines. En revanche, plus de la moitié des pays ayant (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne
Débats du Cercle 2021 : interview de Laure Lavorel, présidente du Cercle Montesquieu

Débats du Cercle 2021 : interview de Beatrice Bihr, Secrétaire Général, Groupe Servier