Benjamin Desaint et Pauline Larroque Daran, Factorhy Avocats : « La récompense prouve la reconnaissance des valeurs que le cabinet promeut »

Interviews
TAILLE DU TEXTE

L’associé fondateur du cabinet Factorhy Avocats, Benjamin Desaint et l'associée Pauline Larroque Daran ont répondu aux questions du Monde du Droit à propos du titre de « Cabinet espoir de l'année » remporté par leur cabinet lors du Palmarès du Droit 2020.

Vous avez remporté le titre de « Cabinet espoir de l'année », qu'est-ce que cela représente pour votre cabinet ?

Le cabinet Factorhy Avocats a été créé en octobre de l'année dernière donc depuis seulement six mois. La récompense obtenue si rapidement prouve la reconnaissance des valeurs que le cabinet promeut, ainsi que de l'énergie et l'investissement que ses membres ont mis dans la réalisation de ce projet

A quoi attribuez-vous ce succès ?

Nous devons certainement ce succès à notre vision, qui est est à la fois audacieuse dans son approche du droit et opérationnelle dans sa pratique. Cette vision traduit les besoins actuels du monde des ressources humaines, qui demande des réponses efficaces et innovantes, notamment par la digitalisation de la pratique.

En effet, nous fournissons des réponses réactives, sommes présents aux cotés de nos clients et alignions la pratique du conseil juridique avec les outils digitaux.

Quel bilan faites-vous pour l'année 2019 et le début d'année 2020 ?

Le bilan sur l'année 2019 est relativement court et extrêmement positif. Nous souhaitons continuer sur cette lancée et être même plus audacieux de ce qu'on a été pour satisfaire encore nos clients et les nouveaux qui viennent de nous rejoindre.

Nous avons déjà augmenté notre cabinet de plus de 20 % en termes d'effectifs, au delà des autres récompenses reçues. En effet, notre cabinet si jeune a reçu le trophée d'argent en relations collectives face à des cabinets plus grands et anciens, ce qui montre bien que « la valeur de notre travail n'attend point le nombre des années ».

Dans le cadre de la digitalisation nous avons lancé il y a environ deux semaines un outil d'élaboration et d'accompagnement des techniques d'évaluation du risque professionnel, ainsi qu'un autre outil visant à assister la gestion des accidents du travail et maladies professionnelles et qui n'a pas d'équivalent sur le marché en termes de performance informatique.

Quelles sont vos perspectives de développement ?

Nous nous sommes fixés de nombreux objectifs pour l'année 2020, parmi lesquels la création d'autres produits digitaux, qui permettent d'une part d'optimiser l'intervention de l'avocat en droit social auprès des ressources humaines et d'autre part de simplifier la vie de nos clients.

Au surplus, nous aspirons au renforcement de l'interprofessionnalité, le travail en collaboration avec d'autres professions juridiques et d'autres intervenants du monde des ressources humaines, qui s'inscrit par ailleurs dans une logique de développement durable, ainsi que de collaboration avec les associations des ressources humaines parmi les plus importantes de la place du marché et les organisations patronales.

Nous continuerons à être présent lors des différents événements, pour assurer le meilleur accompagnement auprès de nos clients.

Enfin, conscient de son devoir civique à son échelle, le cabinet envisage de recruter des nouveaux associés, collaborateurs et employés pour favoriser l'emploi, dans une période difficile pour le pays. 

Propos recueillis par Anne-Claire Della Porta

L'annuaire du Monde du Droit

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.