UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Pas d’indivisibilité entre une décision condamnant l’employeur et une décision déterminant l’étendue de la garantie de l’AGS

Relations individuelles de travail
Outils
TAILLE DU TEXTE

La décision qui fait droit à la tierce opposition ne rétracte ou ne réforme le jugement attaqué, sauf indivisibilité, que sur les chefs préjudiciables au tiers opposant.

La société I., placée en liquidation judiciaire, avait auparavant été condamnée à payer diverses sommes à son salarié dont le contrat de travail avait été résilié judiciairement aux torts de l'employeur. A la suite du refus de garantie de l’association pour la gestion du régime d’assurance des créances des salariés (AGS), le salarié a saisi la juridiction prud’homale et l’AGS a formé une tierce opposition incidente au jugement faisant valoir que le salarié ne pouvait se prévaloir d’aucun contrat de travail réel. Dans un arrêt du 15 novembre 2017, la cour d’appel de Lyon a reconnu l’existence du contrat de travail (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne