UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Norton Rose Fulbright lance un MicroCertificat en technologies disruptives

Vie des cabinets
Outils
TAILLE DU TEXTE

Norton Rose Fulbright, cabinet d’avocats d’affaires international, a lancé un MicroCertificat (MicroCert) sur les technologies disruptives lors de sa conférence annuelle Tech Business & Law qui s’est tenue dans la Silicon Valley.

norton rose fulbrightLe programme NRF MicroCert vise à former les participants sur les technologies clés qui redéfinissent le monde des affaires, ainsi que les problèmes juridiques, réglementaires et de risques liés à leur déploiement Ce programme est accessibles depuis le NRF Institute, le site premium du cabinet dédié à la gestion des connaissances, et est disponible gratuitement pour ses clients et contacts privilégiés. Il est conçu pour fournir aux participants des compétences juridiques pratiques en matière de technologies disruptives.

Pour obtenir un MicroCert en technologies disruptives, les participants doivent suivre cinq modules de base et cinq modules facultatifs. Les cinq modules principaux couvrent : l'intelligence artificielle (IA), les technologies de la blockchain / des registres distribués (DLT), les véhicules autonomes, la gestion des données, et l'Internet des objets (IoT). Les 13 modules optionnels disponibles abordent des sujets spécifiques aux différents secteurs d’industrie, notamment les crypto-monnaies, l’InfraTech, les paiements et la santé numérique. Chaque module consiste en un webinaire de 30 minutes à la demande dirigé par les avocats du cabinet de toutes les régions, suivi d’un QCM d’évaluation.

Nick Abrahams, associé dirigeant du secteur Technologie et Innovation de Norton Rose Fulbright dans le monde et à l’origine du programme Microcert, commente : « Notre nouveau MicroCert constitue un ajout de taille à notre gamme de solutions d’apprentissage et offre à nos clients et contacts privilégiés la possibilité de participer à une série de formations accessibles à tous. Les technologies disruptives font évoluer le fonctionnement du monde et le rythme de ces changements dans ce domaine rend parfois difficile de rester au courant des derniers développements quel que soit leur niveau de connaissance. Nous souhaitions partager désormais la somme de savoir-faire que nous avons accumulée dans le secteur des technologies de rupture avec d’autres secteurs d’industrie en vue d'améliorer la productivité et de continuer à stimuler l'innovation.»

 

La seconde conférence annuelle Tech Business & Law de Norton Rose Fulbright s’est tenue le 3 octobre 2019 dans la Silicon Valley. Y ont été abordés les défis auxquels les entreprises technologiques sont confrontées dans des environnements réglementaires de plus en plus complexes au niveau mondial. Six sessions interactives ont été présentées par des avocats de Norton Rose Fulbright et des experts d’entreprises telles que Salesforce, Facebook, Silicon Valley Bank, Technology Crossover Ventures, Sorenson Capital, Isramco, Ancestry et UCLA.

Norton Rose Fulbright continue de se concentrer sur l’innovation, la croissance et la gestion de la relation client pour améliorer ses services juridiques. Récemment, le cabinet a lancé des activités de consulting en nouvelles technologies, de consulting en opérations juridiques, et un département dédié au secteur du paiement. Il a également mis au point l'outil de protection des données NT Analyzer et signé un partenariat pour automatisation de documents, NRF SYKE.